Bruxelles, « Antenne Monde de la société civile de la RD Congo » sur orbite

Le processus électoral de la RD Congo devra désormais compter avec un nouveau venu de taille: la plateforme « Antenne Monde de la société civile de la RD Congo » AMSC-RDC en sigle, qui a été présentée au public par ses administrateurs, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, le lundi 8 juin 2015 Au « Brussels Press Club Europe » (Rue Froissart 95, métro Schumann).

Sous la modération de Marie Henriette Luvengika, administratrice de la plateforme, Paul Nsapu et Cheik FITA, au nom de leurs collègues administrateurs ont donné les grandes lignes des objectifs que poursuit la plateforme  à savoir :

Permettre au peuple congolais de s’approprier le processus électoral en cours. Pour cela, la plateforme compte mobiliser les Congolais de la diaspora afin qu’en interaction avec la société civile au pays, le peuple congolais soit en éveil avant, pendant et après les élections pour que les résultats des urnes ne soient plus volés comme en 2011.

Concrètement, comment la plate forme va-t-elle fonctionner ?

  1. En tant que plateforme, « Antenne Monde de la société civile de la RD Congo » a créé un site internet qui sera très bientôt une véritable banque de données du processus électoral. Toutes les circonscriptions y sont répertoriées, et progressivement seront reprises, les associations des Congolais de l’étranger qui s’impliquent dans le processus électoral en jonction avec des organisations sur terrain en RD Congo.
  2. Déjà durant la période préélectorale, la plateforme va sensibiliser les différentes associations de congolais de l’étranger ainsi que les différentes communautés de congolais dans différentes villes du monde de se choisir une commune ou un territoire avec lequel elles pourront « jumeler » et échanger des données. En même temps, la plateforme va concevoir des modules audio et vidéo et autres pour mobiliser la population sur le poids d’un vote, du vote.
  3. Le jour des élections, la plateforme compte mobiliser la population à se rendre massivement dans les bureaux de vote, pour voter et rester assister au dépouillement, à la proclamation et à l’affichage des résultats, et enfin à les recopier, les photographier et les envoyer à l’association des congolais de l’étranger avec qui elle est  en contact.
  4. Toujours le jour des élections, la plateforme compte organiser à Bruxelles et à Ottawa, avec un de ses partenaires, le BIEPD, une soirée électorale de compilation et de publication progressive des résultats. Cela aura comme avantage de prendre à témoin l’opinion tant nationale qu’internationale, au cas où la CENI, s’aventurait comme en 2011 à inventer des chiffres pour les raisons que l’on connaît.

Durant l’échange avec la presse et le public, certaines inquiétudes ont été exprimées par rapport:

  • À la sécurité et la gâchette facile du pouvoir, compte tenu des expériences du passé,
  • À l’opposabilité des résultats qui seront publiés,
  • Aux moyens nécessaires pour une telle entreprise,
  • À la misère qui a gangrené la société au point que les gens sont disposés à vendre leurs voix pour un bol de riz,
  • Au rôle de la jeunesse qui constitue l’essentiel de l’électorat,
  • À l’électorat lui-même dont le fichier pose toujours problème.

Les administrateurs d’ « Antenne Monde de la société civile de la RD Congo » ont répondu qu’un seul leitmotiv les guidait : La plus grande armée d’un pays, c’est son peuple. Le peuple congolais, c’est une armée de 70.000.000 de personnes. Si cette armée se lève, aucune manœuvre politicienne, aucune tentative de tricherie ne lui résistera car, l’heure est venue pour que le peuple congolais se prenne en charge et soit maître de son destin.

En fin de débat, Paul Nsapu n’a pu s’empêcher d’effleurer un thème d’actualité : les manœuvres du clan Kabila pour s’accrocher au pouvoir. Rattrapé par ses élans de défenseur des droits de l’Homme, Paul Nsapu a révélé certaines stratégies actuellement en préparation dans la mouvance présidentielle dont les signes visibles sont les foyers de tension dans certaines parties du pays, les nominations dans l’armée et la police…. En ligne de mire ? Tenter d’assurer l’après –Kabila. Il lancera : « Mais tout cela va échouer, face à la détermination du peuple ».

« Antenne Monde de la société civile de la RD Congo » AMSC-RDC lance un appel à tous les Congolais vivant à l’étranger, à toutes les organisations de la société civile au pays de se mobiliser en synergie et de s’approprier le processus électoral 2015-2016. Et tous les partenaires potentiels sont le bienvenu.

Bruxelles, le 9 juin 2015

Cheik FITA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>